Une première expérience de camping avec une deux ans

Jp et moi faisons du camping ensemble depuis 10 ans. Moi, j’en fais depuis mon tout jeune âge avec ma famille. On peut dire que le camping coule dans mes veines. Un des critères pour mon futur conjoint était qu’il aime le plein air et le camping. C’est vous dire comment je ne peux m’en passer. Heureusement, j’ai rencontré l’homme parfait pour moi!

Ce que j’aime dans le fait de faire du camping, c’est le contact avec la nature en toute simplicité.  Ce que je préfère vraiment c’est le camping en tente ou en tente-roulotte. Nous avons donc, depuis 10 ans, une petite tente quatre places Eureka. Nous avons investi dans une tente de bonne qualité puisqu’elle est encore complètement imperméable. Ça vaut vraiment le coût d’investir dans de bons équipements!

Lorsque Mégane est née nous avons tout de suite décidé de relever le défi du camping en tente, même avec un bébé. C’est l’été dernier que nous avons fait le baptême de camping avec notre “deuzan” et demi. 

Premier test direction deux nuits dans le Parc du Mont-Orford.

Nous sommes littéralement tombé en amour avec ce parc. Il comprend deux secteurs au bord des lacs, des plages, des randonnées et des sites hyper bien aménagés, propres et vraiment conviviaux, conçus pour les familles. J’y reviendrai dans un autre article.

Nous avons ajouté à notre équipement de base, un abri cuisine vraiment résistant à la pluie et au vent (Eureka) afin de nous permettre d’avoir un endroit au sec et pour cuisiner en cas de pluie. Ça été un investissement, mais cela en a valu la peine. Puis, nous avons acheté des tiroirs de rangement en plastique pour s’installer comme il faut dans l’espace cuisine.

Ensuite, matelas et sac de couchage pour notre mini, le tout acheté chez MEC. Là encore, nous avons décidé d’investir pour le long terme et notre fille était tellement excitée d’avoir son propre équipement que cela a beaucoup aidé aux dodos. 

Et, afin de profiter pleinement, nous avons offert un vélo d’équilibre à notre cocotte, une  chaise de camping et quelques jouets de plages. Sans oublier son Lapinou. 

Nous essayons de voyage léger, et pour le camping ça reste la même règle. 

Notre expérience

Nous craignions que notre fille se réveille de bonne heure (genre à l’aube), mais finalement ça été l’inverse. Les deux nuits, elle s’est endormi tard à cause du bruit sur le terrain (et l’excitation du premier camping), mais s’est réveillée vers 7 h 30! Extraordinaire! J’avais aussi peur qu’elle prenne froid vu qu’elle bouge beaucoup et sort de son sac de couchage, mais nous avons eu la chance d’avoir des nuits douces. Elle ne s’est pas non plus réveillée en pleine nuit. À la maison, elle dort dans le noir, donc elle est habituée à la noirceur. On se félicite de n’avoir jamais ajouté de veilleuse dans sa chambre, ça nous facilite vraiment la vie pour le camping.

Bémol de notre première expérience

Elle n’a jamais voulu faire ses siestes, ni dans la tente, ni ailleurs. Nous avons dû lâcher prise là-dessus. Une fin d’après-midi particulièrement rock’n’roll, nous l’avons endormie dans l’auto pour qu’elle puisse se reposer. Mais, autre chose à savoir sur notre puce, elle dort rarement en auto même si elle est brûlée!!!  Il faut donc vraiment intégrer des moments calmes et de repos (même si elle ne dort pas) dans notre routine pour éviter le surmenage.

Ce que je conseille pour une première expérience en tente

Pour une première expérience avec les petits, c’est d’y aller pour deux nuits. Ça leur apprend l’environnement, le fonctionnement, les limites, etc. Pour le parent, c’est certain que les premières expériences seront fatigantes, mais ça fait partie de la game

Si vous n’êtes pas équipés, je vous recommande les tentes Huttopia (ou similaires) dans les SÉPAQ. J’y reviendrai également dans un autre article.

Voilà! 

Partagez-moi vos expériences de premier camping avec les enfants. Vos trucs également c’est toujours le fun de s’entraider!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.