Ma dualité maman/entrepreneure

Devenir maman c’est confrontant. Ça m’a confronté dans beaucoup de mes standards établis dont la transformation de ma liberté, de mon sommeil et de mes priorités. Pour moi la transition à la maternité ne s’est pas faite en douceur. Je garde ça pour un autre récit. 

En discutant avec des mamans entrepreneures, j’ai pris conscience dernièrement que la transformation de la vie d’une maman entrepreneure est probablement encore plus difficile de par la quantité de liberté additionnelle que nous avons dans notre travail. 

Je vais parler au JE parce que je pars de mon expérience et que chaque expérience est différente. Pour moi, ce qui a été difficile et qui l’est encore, c’est de jongler avec tous les projets que j’ai en tête et qui sollicitent ma créativité et mon rôle de mère. Comme je ne peux pas doubler le nombre d’heures dans une journée, je dois choisir. 

Je le vis encore plus depuis le début du confinement. Une partie de moi, qui était bien enfouie, se réveille. J’en ai parlé dans mon article J’apprends à devenir mère et eux des enfants. Bien que ce soit quand même épuisant ce nouveau rythme, je dois dire que j’adore passer du temps avec les enfants.

Ça me rend joyeuse, je suis moins dans ma tête et j’ai l’impression d’être beaucoup plus dans le moment présent. Je me transforme à vitesse grand V et mes enfants s’épanouissent différemment aussi. Ça me fait vraiment réfléchir. 

Mais il y a tout l’autre côté de moi qui crie “J’ai besoin de moments seule”, “j’ai plein d’idées pour des articles!” “il me semble que je suis due pour lire un bon livre”, “lâchez-moi les enfants” et bien d’autres choses encore qui ne se partagent pas ha! ha!

Non mais sans blague, moi la femme émancipée qui adore passer du temps seule, qui thrive dans le silence, qui aime méditer, faire des formations, créer des projets, écrire des articles, aller dans des cafés pour y travailler, moi qui ai soif de liberté, je me retrouve à avoir envie plus que tout de voir mes enfants grandir et de créer un jardin avec eux (fouillez-moi pourquoi un jardin moi qui a zéro le pouce vert!).

Je commence à ressentir l’appel fort d’être maman tout le temps, de vivre une vie simple remplie de petites aventures. Juste vivre avec eux est une aventure de toute façon!

La dualité je vous dis. Elle est partout dans ma vie cette dualité. Le mini-wheats. Avoir le goût de vivre à la campagne, mais aimer notre vie en banlieue. Avoir le goût d’une vie plus simple avec moins de dépenses, mais avoir le goût de voyager partout dans le monde.

Avoir envie de bâtir une entreprise solide, mais avoir le goût d’être maman à temps plein.

Et je me faisais aussi cette réflexion. Est-ce que mon désir d’avoir mon entreprise c’est seulement pour flatter mon ego? Qu’est-ce que ça m’apporte? Je sais que j’ai ce besoin de contribuer au revenu familial, c’est très important pour moi. Mais si on me payait pour être maman et juste m’amuser dans mes projets à mon rythme est-ce que ça me conviendrait?

Tant de questions sans réponse pour moi. Simplement des réflexions que je laisse couler, murir et se bâtir dans notre quotidien. 

Je teste cette vie de conciliation travail/maman, qui dans le cas ici est véritablement une conciliation de travailler quand tes enfants sont en tout temps à la maison! 

Mais une chose est certaine, c’est que présentement, si j’avais un salaire stable qui provient de projets qui me rendent heureuse, tout en étant à la maison avec les enfants ce serait un monde idéal. Mon monde idéal. 

Même si c’est plus fatiguant et demandant, je trouve aussi que c’est plus nourrissant pour moi qui me sentais si vide de sens depuis quelques années. Avoir la chance d’éduquer, avec mes valeurs, la future génération d’enfants (je vous en reparlerai aussi).

Alors voilà ma réflexion. Je serais curieuse que tu me partages la tienne sur cette dualité travail/maman. 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.